Après la visite surprise du président de la République, j’ai eu le loisir samedi de découvrir cette vidéo du député France insoumise François Ruffin sur RTL.

Il prend Loos en exemple d’une écologie populaire qui apporte des alternatives concrètes et des réponses tangibles aux problèmes des gens et du climat.
Intéressant de constater que l’écologie de terrain, participative, parle autant au Président de la République qu’à son opposition.
Pour regarder cette vidéo c’est ici
Publicités

Communiqué de presse suite à la visite du Président de la République Emmanuel Macron sur les terrils de Loos-en-Gohelle, vendredi 9 novembre matin.

Du haut du terril, prendre appui sur la mémoire des grandes batailles pour dessiner l’avenir…

J’ai appris hier, tard dans la soirée, que le Président de la République Emmanuel Macron demandait à gravir les terrils du 11/19.

Une demande non prévue au programme officiel, spontanée, pour mieux comprendre l’histoire du Bassin minier, et du fait de sa transformation, les réponses qu’il apporte.

Les élèves délégués du collège René Cassin l’accompagnaient dans ce périple. Choisis pour leur civisme et leur implication, ils ont eu la surprise ce matin même alors que leurs parents n’étaient pas au courant, d’accueillir avec moi le Président !

Dans cette ascension ardue – il fallait être bien chaussé – j’ai pu lui décrire la trajectoire des 30 dernières années et notre méthode de conduite du changement : le fait qu’on ne construit pas l’avenir en reniant le passé, la culture comme levier de transformation de regard, les différentes étapes du renouveau démocratique avec la montée en puissance progressive de l’implication des habitants et des acteurs dans les projets de la ville, la mise en place de politiques publiques sur tous les champs du développement durable, de la transition énergétique aux circuits courts alimentaires, et nos résultats concrets, évalués notamment sur le plan économique…

Du haut du terril, il a pu admirer ce territoire démonstrateur de la Troisième Révolution Industrielle – que le prospectiviste américain Jeremy Rifkin appelle la Biosphère Vallée – et sa turbine, la Base 11/19, ancien carreau de fosse reconverti en pôle d’excellence des écoactivités, qui regroupe le Cd2e et ses différents clusters, le CERDD et son observatoire climat, le CPIE Chaîne des Terrils, la scène nationale Culture Commune, le pôle de compétitivité sur l’économie circulaire Team2, le CFA Sainte-Barbe qui forme de jeunes apprentis aux métiers du bâtiment de demain…

J’ai expliqué comment, dans notre territoire, la transition prend un virage opérationnel.

Fort de nos expériences, j’ai pu affirmer au Président que changer de modèle, c’est d’abord changer l’échelle des solutions déjà à l’œuvre au niveau local.

Le Pôle métropolitain de l’Artois – qui rassemble les agglomérations de Lens Liévin, Béthune Bruay et Hénin Carvin soit 650 000 habitants – joue sa part dans cette bataille. Le projet de Turbine de l’écotransition vise justement à accélérer et massifier la transition écologique, économique et sociale.

Devant l’urgence des transitions, le chemin que la France doit prendre est pentu, glissant, comme la ravine d’un terril, mais c’est la seule issue face aux dérèglements du climat, l’effondrement des ressources et l’accroissement des inégalités.

Journées des Territoires de l’Unadel les 26 et 27 novembre prochain à Paris.

Je participerai le 26 novembre à ces journées des territoires. Je vous invite  à partager cet événement dans vos réseaux et à inviter vos amis/collègues.

Vous avez été nombreux à regarder l’émission « Si loin, si proches, un Kenyan chez les Chtis » diffusée ce samedi.

Soutien à la famille de DanielVos retours sont très élogieux.  Emotion, sincérité, humanité, tendresse, sont des mots qui reviennent souvent.

 

Daniel étant décédé, nous avons décidé d’aider ses enfants à aller à l’école, vous pouvez faire un don via le site suivant : www.mwitunawatutrust.org – Cliquer sur l’onglet Donate (en haut à droite) puis sur Donate now (à droite en milieu de page).

 

Nous réfléchissons aussi à comment aider le développement de son village. Tous dons sont bienvenus !

 

Une projection publique dans une salle communale sera réalisée prochainement à Loos-en-Gohelle en présence du réalisateur, car tout le monde n’a pas pu voir cette émission.

 

Pour en savoir plus :

 

  1. Présentation du documentaire  et l’annonce de la disparition de Daniel :

https://www.mwitunawatutrust.org/2018/10/04/documentaire-si-loin-si-proches-un-chef-kenyan-chez-les-chtis/

  1. La page de soutien à la famille Daniel – ci-jointe
  2. Pour découvrir l’école  : https://www.youtube.com/watch?v=eHKs0wKeFZk)

 

Loos-en-Gohelle et les projets de reconversion

Le 14 août dernier, j’ai été interviewé par Stéfanie OTTO de la radio publique allemande, vous pouvez écouter cet enregistrement en suivant ce lien.

Une bien triste nouvelle…

J’ai participé le printemps dernier au tournage de l’émission télé Indigènes de la Chaîne Planète. Le concept consiste à accueillir chez soi un chef de communauté d’un pays étranger et de filmer la rencontre, les étonnements et l’humanité qui s’en dégagent.

 

C’est ainsi que Daniel, chef d’un village kényan qui  fait partie de la population des Turkana d’Afrique de l’Est a dormi chez moi, à Loos, pendant quelques jours et a rencontré beaucoup d’habitants ; il a participé à des réunions, des évènements de la ville et m’a accompagné dans mon mandat de Maire.

J’ai appris mercredi que Daniel a été tué cet été de plusieurs balles dans la tête par une milice éthiopienne qui volait du bétail. Cette nouvelle m’a bouleversé car c’était un véritable ambassadeur de paix, qui passait son temps à créer les conditions de dialogue entre ethnies, à régler les conflits. Et malgré cela il a été victime d’un acte de sauvagerie inimaginable.

 

Je cherche à avoir davantage d’informations et trouver comment aider son épouse et sa famille, son village.

 

Je vais voir avec la société de production comment elle compte gérer le film qui été terminé et qui devait passer sur Planète en octobre.

 

J’espère de tout mon cœur que les autorités kenyanes et la justice feront tout pour  trouver et juger les coupables. Mais ces conflits se déroulent dans un contexte de  sécheresse et désertification lié au réchauffement climatique et qui engendre de la famine ; c’est pour cela que ce qui se passe là-bas nous concerne. Car les impacts de notre modèle de développement engendrent des désastres dans bien des pays du monde.

 

Daniel avait choisi de s’investir chez lui, de trouver des solutions locales aux désordres mondiaux. Il en est mort….

 

Je nous souhaite à tous de garder nos cœurs ouverts devant la misère de pays moins bien lotis que nous et devant celles et ceux qui tentent d’en échapper pour trouver, ailleurs, une vie meilleure.

 

Ce qui se passe là-bas nous concerne.

 

Appel à la résilience publiée sur Médiapart que je signe avec d’autres acteurs.

Je vous prie de trouver le lien vers la tribune publiée sur Médiapart :
 
Pour des raisons de délais, nous avons choisi de publier d’abord puis d’inviter à une signature plus large.
Vous pouvez donc si vous le souhaitez me signifier votre signature par retour de mail contact@loos-en-gohelle.fr
 N’hésitez pas à partager et faire vivre cette tribune afin qu’elle contribue au débat.
La publication de ce texte fait suite à la démission de Nicolas Hulot. Elle nous permet d’ancrer dans ce contexte un projet dans lequel la Ville de Loos-en-Gohelle joue, avec d’autres, un rôle moteur : l’atelier des villes pairs et territoires pilotes de la transition.
J’en profite pour partager quelques éléments d’informations sur le projet et reste à votre disposition pour plus de détails :
Ce projet expérimental est organisé au sein de l’IE-EFC, un institut européen sur les nouveaux modèles économiques et les enjeux de travail. Il est soutenu par l’ADEME et le CGET. Il vise à formaliser le « code source » des méthodes de conduite du changement de villes pionnières du développement durable. Dans un souci de réalité, il ne nous a pas été possible de réunir toutes les villes qui auraient, légitimement, pu participer à une telle démarche de recherche – action… Mais si cette première session 2018/2019 est concluante, d’autres devraient se poursuivre en 2019/2020 afin de qualifier les travaux et faciliter leur appropriation / diffusion.
La formalisation de ce « code source » ou « référentiel », à partir du retour d’expérience de villes inscrites depuis plusieurs dizaines d’années dans le développement durable appliqué, est un travail ascendant et organisé en « groupes de pairs ». Une méthode originale qui permettra, nous le souhaitons, d’identifier les leviers mis en œuvre pour une transition réussie à l’échelle des territoires. Nous ne nous attachons pas aux « bonnes pratiques » mais bien aux éléments de méthodes et dispositifs organisationnels qui permettent de les faire advenir.
Un comité miroir permettra de partager nos avancées. N’hésitez pas à me signaler, d’ores et déjà, votre volonté d’y participer.

Entretien pour la Revue Urbanité de mars 2018 partage de l’expérience de Loos-en-Gohelle sur les transformations sociales et sociétales.

Retrouver le  ici

Ma réaction à France Bleu Nord suite à la démission de Nicolas Hulot

A écouter ici : via ce lien

 

 

Nous avons accueilli Xavier Bertrand au Cd2e mercredi 12 décembre.

Un an et demi après sa visite de juillet 2016 nous avons répondu aux questions qu’il posait alors :

– Comment clarifier la stratégie du Cd2e ?
– Quelle ambition pour la structure et les filières qu’elle anime ?
– Quelle ambition pour le Bassin minier ?

Nous lui avons présenté le plan d’action pluriannuel qui amène un saut qualitatif et quantitatif considérable autour des enjeux du bâtiment durable, des énergies renouvelables (solaires en particulier) et de l’économie circulaire. Il en a validé les grands principes et s’est montré particulièrement intéressé sur la structuration de la filière solaire en Haut de France portée par LumiWatt et son projet de technocentre solaire et d’animation partenariale d’un comité opérationnel régional solaire (CORESOL, à l’image du CORBI sur le gaz).

Le Cd2e se voit renforcé dans son rôle d’acteur majeur de la transition économique régionale.

Ensuite nous avons obtenu le feu vert de Xavier Bertrand pour officialiser autour du 11/19 et au sein du Pôle Métropolitain de l’Artois un démonstrateur européen troisième révolution industrielle, véritable turbine à projets qui amplifie l’existant et conforte sa dimension pédagogique : voir toucher comprendre, pour agir. Un tel projet figure au coeur du projet de territoire de l’agglo de Lens Liévin et de la feuille du route opérationnelle du Pôle métropolitain.

Xavier Bertrand nous a donné rendez-vous dans 6 mois (juin 2018) pour concrétiser « qui fait quoi, qui paye quoi, qui porte quoi ». Pragmatique, nous avons entendu sa demande et reviendrons vers lui avec les conclusions d’une étude de faisabilité qui apportera des éléments de précisions nécessaires.

Pour plus d’information voir le communiqué de presse ci-après CP-cd2e-CALL-PMA-Visite-XavierBertrand-12-dec2017-VF


Jean François CARON

Maire de Loos en Gohelle

Rejoignez 3 529 autres abonnés

suivez moi sur twitter

Archives

Publicités