2013 : Le bassin minier remonte la pente!

2012 fut une grande année, avec le classement du bassin minier au patrimoine mondial de l’Unesco, et l’ouverture du Louvre Lens
Et je ne pensais pas vivre une année aussi intense en 2013. Pourtant, même si émotionnellement nous ne pouvions réitérer 2012, 2013 a été une année particulièrement riche.

Je commencerais par la montée en puissance de la dynamique Euralens (ici site euralens). 84 dossiers présentés par les acteurs du territoire, 26 projets labellisés, c’est un vrai succès. Car je continue à penser que notre plus gros déficit est un manque d’acteurs, donc un manque de projets. Nous consommons insuffisamment les financements régionaux, d’état, de l’europe. C’est le résultat d’années de « chacun chez soi », de culture du contrôle… Il est temps que la culture de coopération, et la culture de risque prennent un peu le pas sur les logiques de reproduction du passé, où l’on conduit en regardant en permanence dans le rétroviseur.
Dans ce contexte, l’émergence de nouveaux maires est l’occasion d’un changement de génération, et donc d’une nouvelle façon de concevoir le développement. Puisse 2014 conforter cette tendance!

Autre élément positif, la sortie du tome deux du livre blanc sur l’après charbon. Il y a quinze ans, le premier tome de ce livre blanc avait permis de dégager des moyens spécifiques sur le contrat de plan 2000/2006. C’est par exemple là qu’a émergé le lancement de l’aventure Unesco, ou encore la création de la Mission Basin minier.
En 2013, au terme d’un an de mobilisation des acteurs de la société civile, la relance de la conférence permanente du bassin minier a permis le partage d’une nouvelle vision, d’une nouvelle envie de coopération, à travers la présentation de l’acte 2 du livre blanc ce lundi 16 décembre au Métaphone de Oignies, avec 115 propositions pour le renouveau du territoire.

La transformation à l’œuvre de notre territoire est certes loin d’être achevée, et nous devons donc poursuivre nos efforts.
Car si nous nous sommes relevés collectivement, et retrouvons de la capacité à nous projeter de nouveau, nous devons prolonger cette dynamique retrouvée avec plus d’emplois, et une plus grande qualité de vie.

C’est déjà un peu le cas, notamment autour de nos pôles d’excellence, clusters, qui regroupent des centres de recherche, des entreprises. Oui le bassin minier crée des emplois ! Je prendrais pour exemple le centre de développement des éco entreprises (installé sur la base 11/19 à Loos en Gohelle) dont nous avons fêté cette année les 10 ans.
Le CD2E fédère autour de lui un tissu économique qui totalise à l’échelle régionale plus de 600 éco entreprises et 16.000 salariés dont 450 entreprises dans les secteurs traditionnels (eau, déchets, air, bruit…) et le reste dans le secteur des énergies renouvelables.

Pour que ces emplois profitent aux habitants du territoire, nous devons travailler à mieux adapter la carte des formations, renouveler notre confiance dans nos lycées mais aussi favoriser l’installation de nouvelles structures de formations. C’est pourquoi j’étais particulièrement fier de l’Inauguration du centre de formation professionnelle des Apprentis d’Auteuil (éco construction) sur ma commune.

Au niveau régional, la transformation avance aussi à grands pas. A travers ses grands schémas régionaux (économique, innovation, environnement..) bien sûr, mais aussi par la démarche transversale de la Transformation Ecologique et Sociale de la Région (ici adresse du site de la TESR)) que j’anime au sein du conseil régional. Il s’agit de démontrer que la préservation, la valorisation de nos grands Biens Communs sociaux et environnementaux (énergie, eau, alimentation, formation, culture, …)sont porteurs de développement économiques, de richesses nouvelles, d’emplois. Cela passe par une nouvelle façon de conduire les politiques publiques. Transversalité systématisée, conduite en mode projet, association des parties prenantes, ces sujets ont été au cœur des 3èmes assises de la TESR en octobre. Après quatre années d’expérimentation, les premiers résultats sont là. Ils permettent de préciser des éléments du nouveau modèle de développement qui apparaît petit à petit, et du modèle d’action pour le produire.

Enfin, cette année, notre travail conjoint avec le prospectiviste américain J.Rifkin nous a apporté une réelle mobilisation de nombreux acteurs régionaux autour de son concept de troisième révolution industrielle. Apres neuf mois de travail, l’Energie renouvelée est en marche dans notre région! Le masterplan, issu des réflexions des équipes Rifkin et de nos groupes de travail régionaux et présenté il y a un mois à Lille, offre une promesse pour un avenir porteur d’emplois. 2014 sera l’année de mise en action de ce masterplan. Nous réussirons si nous savons garder la mobilisation des acteurs régionaux, et si progressivement nos concitoyens s’approprient ces avancées.

Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès, à dit Nelson Mandela. C’est une belle phrase testament à garder en tête précieusement pour 2014

Je vous souhaite une excellente année 2014!

Publicités

0 Responses to “2013 : Le bassin minier remonte la pente!”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Jean François CARON

Maire de Loos en Gohelle

Rejoignez 3 166 autres abonnés

suivez moi sur twitter

Archives


%d blogueurs aiment cette page :