La Troisième Révolution Industrielle, oui, mais en bonheur national brut !

Hier, en marge du World Forum, je recevais à Loos en Gohelle, Jérémy Rifkin, prospectiviste américain porteur du concept de la 3ème révolution industrielle, et le ministre de l’économie du Bouthan, pays qui s’est rendu célèbre pour avoir remplacé le PIB par le BNB (bonheur national brut)

Rappelons que la Troisième Révolution Industrielle est une démarche prospective qui doit faire du Nord-Pas de Calais une région pionnière en matière de transition énergétique et de développement d’une économie libérée des énergies fossiles. Cette initiative unique en France est porteuse de nombreuses potentialités, notamment en matière de créations d’emploi, de développement économique et de nouvelle cohérence économique. Elle repose sur l’articulation de cinq piliers énergies renouvelables, bâtiments producteurs d’énergie, stockage de l’énergie, réseaux intelligents pour distribuer cette énergie, éco mobilité) auxquels nous (CCIR et Région) avons souhaité rajouter l’efficacité énergétique (et sobriété), l’économie circulaire et l’économie de la fonctionnalité.

Après un exposé en mairie sur l’éco système loossois, nous sommes allés sur le terrain pour visiter la plateforme Lumiwatt qui regroupe différentes technologies de panneaux solaires, et le centre de développement des éco entreprises et plus particulièrement notre vitrine de l’éco construction.

Le fait que l’on explore ces sujets depuis 20 ans, par une approche globale (énergies renouvelables, éco construction, pépinière d’entreprises, partenariats avec les milieux économiques, clusters, faire avec les habitants..), et avec des résultats concrets, a particulièrement impressionné nos invités et notamment Jérémy Rifkin et son collaborateur le plus proche, l’économiste John Skip Laitner. « Ce que j’ai vu cet après midi m’a ouvert les yeux sur ce qu’il est déjà possible de réaliser » nous a même dit Jérémy Rifkin.
C’est une promesse pour l’avenir, au niveau local, mais aussi régional où j’anime la mission troisième révolution industrielle avec Philippe Vasseur (Président de la CCIR) par délégation du Président de Région Monsieur Daniel Percheron.

C’est en effet cet après midi que J Rifkin présente son masterplan, le fruit d’une mission de neuf mois confiée par la CCIR et le Conseil Régional. Nous aurons donc, à partir de cette contribution, à écrire la feuille de route régionale, à accompagner les territoires sur leurs projets démonstrateurs pour que chacun puisse toucher du doigt la réalité de la troisième révolution industrielle, et donc se l’approprier.

Nous ne réussirons pas sans la mobilisation de financements, sans l’évolution d’un certain nombre de contraintes réglementaires. Mais nous ne réussirons pas non plus sans l’implication des habitants et sans porter une vision de bien être autant qu’une vision technologique. La troisième révolution industrielle, oui, mais en bonheur national brut !

Dossier Loos Ville Pilote

Addedum au document Loos Ville Pilote

Site de la Troisième Révolution Industrielle

Publicités

2 Responses to “La Troisième Révolution Industrielle, oui, mais en bonheur national brut !”


  1. 1 Thierry Bernard octobre 25, 2013 à 6:26

    La première révolution industrielle a amené beaucoup de richesses pour la région mais aussi beaucoup de souffrances. La troisième révolution industrielle en s’inspirant des grands principes de la Nature (énergies renouvelables, efficacité énergétique, recyclage, fonctionnalité, coopération…) semble en effet mieux partie pour une prospérité partagée et durable.

  2. 2 Guillaume novembre 8, 2013 à 12:40

    Jean François Caron, s’il vous plait, faites le savoir plus fort que vous êtes pour le Bonheur National Brut et qu’en pensent vos « partenaires » socialistes du BNB ?

    Invitez Patrick Viveret ou Jean Gadrey et consorts à la tribune avec les mêmes projecteurs que pour Jérémy Rifkin (et ils demanderont moins chers !!).

    Je pense qu’une partie de cet aréopage venu écouter un « prophète » d’une 3ème révolution industrielle n’a pas compris le plus fondamental : mettre l’Humain au cœur.

    Ne s’oriente-t-on pas vers le « tout technique qui nous sauvera de tous nos maux », oui il y a des choses intéressante chez Rifkin> réseaux intelligents, productions délocalisée, économie de la fonctionnalité mais que diable avec l’humain au cœur !

    Tout ça n’est pas juste une histoire de mode de production et de consommation…

    On nous enfume avec la crise dites-le !! L’austérité c’est pour les petits, les modestes…

    On nous enfume avec les délocalisations : elles représenteraient 20% des destructions d’emploi en France, le grand moteur des destructions d’emploi resterait les gains de productivité pour près de 50 à 60%.

    Un vrai partage du travail reste à inventer.

    Bien à vous,


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Jean François CARON

Maire de Loos en Gohelle

Rejoignez 3 233 autres abonnés

suivez moi sur twitter

Archives


%d blogueurs aiment cette page :