Nous quittons St Petersbourg.

Nous sommes dans le taxi pour l’aéroport qui clôture 5 jours d’une intensité inimaginable et d’une émotion prenante.

J’ai du mal à imaginer, j’ai du mal à mesurer le changement de statut, passant d’une déclaration de candidature à une inscription en patrimoine mondial. Il va falloir s’habituer à le revendiquer.

Ces 5 jours ont été d’une chaleur intense, exceptionnelle… entre tous les élus et membres de l’équipe technique qui ont porté, construit ce dossier de A à Z. Nous étions partis d’une page blanche, d’une idée folle et nous avons progressivement structuré une démarche, une dynamique avec tous les acteurs du territoire, et un dossier scientifique et culturel qui a été accepté à l’unanimité des membres des 21 pays représentants le comité du patrimoine mondial.

La chaleur est venue aussi avec les autres délégations car nous n’avons eu que des compliments, même de la part des plus rigides, des pays citant notre dossier comme un exemple de construction sérieuse et répondant aux réelles attentes de l’UNESCO.

Il n’y a eu besoin d’aucun lobbying politique pour faire passer ce dossier !

Enfin le bonheur et la fierté étaient aussi présents parce que l’évocation et la reconnaissance de l’histoire des mineurs vont changer les référentiels et la représentation de ce qu’on appelle « patrimoine » dans le monde, ce qui ouvre des opportunités pour beaucoup de pays ayant des dossiers similaires, correspondant réellement aux activités humaines et sociales développées partout dans le monde.

Et bien évidemment les représentants des pays les plus marqués par l’activité minière et ouvrière.

Plusieurs ambassadeurs et membres des délégations m’ont dit d’ailleurs avoir pleuré, comme nous, lors de l’annonce de l’inscription.

Il va nous falloir redescendre de notre nuage.

La journée de samedi fut belle.

Publicités

1 Response to “Nous quittons St Petersbourg.”


  1. 1 Brigitte Adgnot juillet 2, 2012 à 1:52

    Bravo, bravo et encore bravo. A la reconnaissance de l’histoire ouvrière du bassin minier que vous évoquez s’ajoute également l’espoir d’une revitalisation du territoire, en partie encore à imaginer et construire.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Jean François CARON

Maire de Loos en Gohelle

Rejoignez 3 233 autres abonnés

suivez moi sur twitter

Archives


%d blogueurs aiment cette page :