rapport annuel de développement durable de la Région

 

Ce matin, en séance plénière du Conseil régional, nous avons assisté à la présentation du rapport annuel de développement durable de l’Institution par Mme Myriam Cau, vice présidente.

C’est la poursuite de la dynamique

                -engagée dès 2000 avec la première stratégie régionale de Développement durable, évaluée une première fois puis consacrée par l’adoption de l’Agenda 21 en 2003.

                -Cette stratégie a d’emblée été menée avec tous les services, tous les agents, toutes les politiques…de manière intégratrice.

                -Certes, on peut toujours faire mieux, mais le Nord Pas de Calmais reste bien noté par les agences de notations extra financières, couronné de prix, régulièrement

Ce rapport met en lumière:

                -le fait que face aux enjeux et aux urgences auxquels la planète fait face, la Région intègre la durabilité au cœur de son action, et tient le cap, malgré les inerties normales. Le développement durable, c’est un changement culturel, ça implique de changer ses représentations, ça prend du temps.

                – beaucoup d’engagements tenus

                – une acculturation progressive, une forme de généralisation, un appétit des agents.

                -des faits majeurs :

                            -la Directive Régionale d’Aménagement sur la péri urbanisation

                            -un plus fort recours à la démocratie participative (CNDP autour de Calais 2015…)

                            -la révision, avec des critères de plus en plus exigeants, des chartes de parcs naturels régionaux

                -des enjeux à ne pas louper :

                            -le Louvre Lens dont l’ancrage au développement durable permettra d’asseoir définitivement l’image d’une région convertie, dynamique dans un modèle de développement adapté

                            -la transformation de l’agriculture et le rapport à l’alimentation.

                -des marges de progrès néanmoins : éléments moins précis, qui mériteraient des référentiels, et des instruments de mesure (les clauses environnementales et sociales dans les marchés publics, les ressources humaines, notamment sur les questions d’égalité hommes femmes…)

                -A souligner surtout, des points d’appui très importants dans le changement de modèle de développement, en particulier à travers les instruments de mesures développés autour des indicateurs, qui permettent une autre mesure de la richesse et que nous devrions nous approprier et dont nous devrions systématiser l’usage dans nos prises de décisions ici en séance plénière et dans nos différentes commissions.

Advertisements

0 Responses to “rapport annuel de développement durable de la Région”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Jean François CARON

Maire de Loos en Gohelle

Rejoignez 3 130 autres abonnés

suivez moi sur twitter

Archives


%d blogueurs aiment cette page :