de l’importance des déplacements dans le rôle des élus

Le groupe UMP du Conseil régional avait déposé ce matin une motion d’urgence à l’occasion de la séance plénière du Conseil régional consacrée au budget. Il souhaitait faire voter de toute urgence, et sans que le point du règlement intérieur ou quoi que ce qui ait trait aux déplacements dans les débats du jour, un engagement selon lequel les élus se déplaçant dans le cadre de leurs missions contribueraient désormais aux frais sur leurs deniers personnels.

Après discussion, la motion n’a finalement pas été retenue, et il a été jugé préférable de travailler au fond sur la méthode.

Pour ma part, j’ai défendu effectivement le fait que cette motion ne présentait pas de caractère d’urgence.

Mais, je conçois que c’est une question qui ne peut être considérée comme négligeable, car l’enjeu éthique est un élément très important de la légitimité des élus.

C’est pourquoi nous pensons que cela ne se traite pas par une question d’urgence, ni en réduisant la question à la charge financière des déplacements ; 

Ce sujet mérite un débat plus large autour de la question du statut de l’élu

 Par exemple, nous pensons qu’il est nécessaire de poser la question de la présence effective des élus, en commission, en plénière… Et là il y aurait beaucoup à dire.

Sur les déplacements en particulier, ils sont incontournables dans l’exercice du travail et des missions des élus. Comment aller sur le terrain, rencontrer les acteurs, ou puiser des expériences nouvelles sans se déplacer. Il est même nécessaire que les élus puissent se déplacer, sortir du cadre de leur action locale pour rechercher, rencontrer… et ne pas rester replié, enfermé.  D’ailleurs, je souhaite rappeler aussi que l’ouverture sur l’Europe et le monde est une des priorités stratégiques identifiées dans le SRADT comme nécessaire à l’avenir de la Région, et adopté par tous lors du dernier mandat.

Cela n’empêche pas qu’il fasse se déplacer dans une recherche constante de sobriété et d’efficacité. Cela implique de garder à l’esprit des questions de bon sens : la composition des délégations à une juste mesure, la pertinence des déplacements (pour mémoire, Europe Ecologie a décliné, lors du précédent mandat, un déplacement sur deux), des modalités de remboursements qui évite les excès, le choix des modalités du déplacement.

De ce point de vue, il est tout à fait souhaitable de pouvoir encourager l’emploi des transports en commun à notre disposition, y compris dans les modes de remboursement. A titre d’exemple, les cartes de voyageurs réguliers sur le TER ne sont, à l’heure actuelle, pas remboursés, ce qui incite de fait les élus à prendre leurs voitures.

Publicités

0 Responses to “de l’importance des déplacements dans le rôle des élus”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Jean François CARON

Maire de Loos en Gohelle

Rejoignez 3 233 autres abonnés

suivez moi sur twitter

Archives


%d blogueurs aiment cette page :